12/11/2015 : Enquête IEM Finance: Les SVT vus par les investisseurs

Cette page est une archive, elle est disponible uniquement en français et en anglais.

IEM Finance a réalisé la treizième enquête en ligne auprès des clients des spécialistes en valeurs du Trésor du 15 septembre 2015 au 9 octobre 2015. Cette enquête porte sur la qualité de la relation commerciale et des services apportés par les SVT à leurs clients, ainsi que sur l’appréciation des clients sur le fonctionnement du marché de la dette française.

En 2015, 285 personnes ont répondu au questionnaire, soit un taux de réponse de 29 %.

Principaux résultats de l'enquête :

1- Marché de la dette française :

La satisfaction des investisseurs sur le fonctionnement du marché français de la dette d’État reste très élevée : 93,6 % des investisseurs se déclarent « très satisfaits » ou « satisfaits » en 2015.

La liquidité et la transparence sont plébiscitées par les investisseurs qui les considèrent comme des critères importants par rapport à leurs attentes à l’égard d’un émetteur souverain tel que l’AFT. L’importance de la liquidité a augmenté auprès des investisseurs en 2015, avec 86,4 % qui la considèrent comme « très importante », contre 84,7 % des investisseurs en 2014. La transparence reste le deuxième critère le plus important derrière la liquidité, suivi par la prévisibilité. La proportion d’investisseurs qui jugent la transparence comme très importante est en nette progression en 2015 et atteint 70,6 % (plus haut niveau observé depuis 2005).

La liquidité des titres émis par l’État français continue d’être très appréciée par les investisseurs : sur les OAT, quasiment tous expriment leur satisfaction (93,7% de « très satisfaits » ou « satisfaits »). Sur les BTF, un tiers ne s’exprime pas tandis que 65,2% sont « très satisfaits » ou « satisfaits ».

S’agissant de la transparence, et au-delà de l’information diffusée par l’AFT, 85,4 % des investisseurs se sont dits « satisfaits » de l’information qu’ils reçoivent des institutions publiques françaises en matière de politique économique et de finances publiques. Cette proportion reste très élevée et a progressé par rapport à 2014.

Les investisseurs approuvent à une très large majorité (94,7 % de « très satisfaits » ou « plutôt satisfaits » contre 95,5 % en 2014) la flexibilité de l’AFT dans le choix des titres à émettre, avec la réouverture d’anciennes lignes aux adjudications (« off-the-run »).

La proportion des investisseurs qui ont eu un contact avec l’AFT, parmi ceux qui ont répondu au questionnaire, a significativement augmenté en 2015 (30,3 % contre 23,6 % en 2014).

2- Spécialistes en valeurs du Trésor :

- Sur le marché des taux en général, le classement 2015 des cinq SVT le plus fréquemment cités par les investisseurs ayant répondu au sondage comme étant leur principal partenaire est le suivant :

2015 2014
1 – BNP Paribas
2 – Barclays
3 – Citigroup
4 – JP Morgan
5 – Société Générale
1 – BNP Paribas
2 – Barclays
3 – Citigroup
4 – Société Générale
 5 – JP Morgan

- Sur le marché des valeurs du Trésor français, le classement des cinq SVT le plus fréquemment cités par les investisseurs ayant répondu au sondage comme étant leur principal partenaire est le suivant :

2015 2014
1 – BNP Paribas
2 – Société Générale
3 – Barclays
4 – Natixis
5 – HSBC
1 – BNP Paribas
    2 – Société Générale
3 – Crédit Agricole
4 – Barclays
5 ex-aequo – HSBC et Natixis

- Le fait d’être SVT est un critère de plus en plus important pour la sélection d’un intermédiaire, 74,6 % des investisseurs le considérant comme « très important » ou « plutôt important ». Le Palmarès des spécialistes en valeurs du Trésor publié par l’AFT fin janvier pour traduire la performance sur les marchés primaire, secondaire, et sur les critères de service à l’émetteur, reste le deuxième critère le plus important dans le processus de sélection des intermédiaires financiers par les investisseurs.

- Les investisseurs se sont prononcés sur l'importance attachée à la qualité des différents services offerts par les SVT :

o Le « pricing » arrive toujours largement en tête, la proportion d’investisseurs qui le considèrent comme « très important » ayant même augmenté après avoir diminué en 2014, passant à 88,4 % en 2015, contre 84,6 % en 2014.

o La qualité de l’information, du conseil et de la couverture (« sales coverage ») reste le deuxième service ayant le plus d’importance. Il est jugé comme « très important » par plus de la moitié des investisseurs (53,9 % contre 54,7 % en 2014).

o L’appréciation des investisseurs sur l’importance de la recherche baisse significativement en 2015 avec 36,1 % des investisseurs qui la considèrent comme « très importante » contre 42,7 % en 2014.

o Concernant le post-marché (back/middle office), 24,3 % des investisseurs évaluent ce service comme « très important ».

o La moyenne des notes obtenues par les SVT a légèrement diminué pour les trois services évalués. La qualité du « pricing » a été un peu moins bien évaluée par les investisseurs qu’en 2014, avec une note moyenne qui descend à 7,2/10 contre 7,5/10 en 2014. La recherche reste le service le mieux évalué avec une note moyenne de 7,5/10. La note moyenne pour l’information, le conseil et la couverture reste stable à 7,4/10.