25/09/2013 : Besoin et ressources de financement de l’État en 2014 et point sur la situation en 2013

Cette page est une archive, elle est disponible uniquement en français et en anglais.

 

2014

1. Le Conseil des ministres a adopté le projet de loi de finances pour 2014. Le besoin prévisionnel de financement de l’État atteindra 177 milliards d'euros, dont 70,2 milliards pour couvrir le déficit à financer et 104,8 milliards pour assurer l'amortissement de la dette à moyen et long terme de l’État qui viendra à échéance en 2014.

2. Le besoin de financement en 2014 sera financé en grande partie par le programme d’émission à moyen et long terme nettes de rachats qui s’élève à 174 milliards d’euros. Parmi les ressources de financement, l’encours de BTF et des dépôts des correspondants seront stabilisés.

3. La charge de la dette est prévue à 46,7 milliards d’euros.

4. Le détail du programme de financement 2014 fera l'objet d'une communication détaillée en décembre.

2013

5. Pour 2013, les émissions de dette à moyen et long terme nettes des rachats sont maintenues à 169 milliards d'euros. A fin septembre, l’État a émis un volume brut de 153,7 milliards d’euros de dette à moyen et long terme, soit 91% du programme 2013 net des rachats (contre 88% en 2012 à la même date).

6. La hausse du besoin de financement de l’État en 2013 par rapport à la loi de finances initiale est compensée par l’augmentation des ressources de trésorerie, notamment l’encours des BTF (+8,1 milliards d’euros par rapport au 31 décembre 2012) et les fortes primes à l’émission générées par la baisse des taux (+4 milliards d’euros environ).

7. Le déficit à financer pour 2013 est révisé à 71,9 milliards d'euros. Depuis le début de l’année 2013, la France a continué à bénéficier de conditions de financement extrêmement favorables. Le taux moyen pondéré sur les émissions de dette à moyen et long terme ressort sur les neufs premiers mois de l’année à 1,49%, à comparer à un plancher historique à 1,86% en 2012, et une moyenne de 4,15% sur la période 1998-2007. Au vu des niveaux de taux plus bas qu’anticipés en 2013 par rapport à la loi de finances initiale votée fin 2012, la prévision de la charge de la dette est abaissée de 46,9 milliards à 45 milliards d’euros, soit un allègement de 1,9 milliards d’euros.

Contact Presse :
Tân Le Quang
01 40 04 15 50
06 72 24 03 88