18/12/2007 : Enquête auprès des détenteurs de dette de l'Etat français en 2007 : Les SVT vus par les investisseurs

Cette page est une archive, elle est disponible uniquement en français et en anglais.

Le sondage

Le cabinet IEM-Finance a réalisé pour la cinquième année consécutive, un sondage en ligne auprès d'investisseurs, clients des Spécialistes en Valeurs du Trésor. Ce sondage, effectué à la demande de l'Agence France Trésor (AFT), porte sur la qualité de la relation commerciale et des services apportés par les SVT à leurs clients. En 2007, 341 personnes ont répondu au questionnaire, contre 344 en 2006.

Principaux résultats de l'enquête

- Les SVT les plus fréquemment cités comme étant les principaux partenaires intermédiaires des sondés sur le marché des valeurs du Trésor français sont dans l'ordre : BNP Paribas, Société Générale, Calyon, Barclays Bank, ABN Amro et HSBC ex-aequo. Trois d'entre eux font leur apparition dans cette liste en 2007 : Calyon, ABN Amro et HSBC.

- La qualité de SVT reste le critère le plus important pour la sélection d'un intermédiaire : si son importance a baissé pour les investisseurs basés à l'étranger, la proportion d'investisseurs basés en France qui considèrent ce critère comme « très important » a augmenté de 10 points par rapport à 2006.

- Il est noté en 2007, une forte augmentation de l'importance attachée à la localisation à Paris pour les sondés basés en France : Ils sont 46 % à la juger « très importante » ou « plutôt importante » contre 36 % l'année passée.

- S'agissant de l'importance attachée à la qualité des services apportés par les SVT, la qualité en termes de prix (pricing) arrive largement en tête : la proportion des sondés qui la considèrent comme « très importante » est la plus élevée depuis la création de l'enquête. La qualité de l'information, du conseil et de la couverture commerciale (sales coverage), considérée par 53,3% des sondés comme « très importante », reste le deuxième critère de qualité des services.

- La moyenne des notes des SVT recule légèrement par rapport à l'an dernier pour la qualité de la recherche (7,4/10), ainsi que pour la qualité en termes de prix (pricing) à 7,3/10 qui revient à son niveau de 2003. Elle reste stable pour la qualité de l'information, du conseil et de la couverture commerciale (7,3/10).

- Les sondés étaient interrogés sur leurs attentes vis-à-vis d'un émetteur souverain comme la France. La liquidité (87,6% en 2007 contre 86,2% en 2006) et la transparence (67,7% en 2007 contre 69,2% en 2006) restent les deux qualités le plus souvent citées.

- Enfin, comme les années précédentes, la grande majorité des sondés sont très satisfaits ou plutôt satisfaits du fonctionnement du marché de la dette française. Les sondés déclarant être « très satisfait » et « plutôt satisfait » représentent 96 % en 2007 contre 95 % en 2006, un pourcentage qui s'inscrit au plus haut depuis 2004. Aucun n'a déclaré n'être « pas satisfait du tout ».

- L'utilisation des plateformes de négociation électroniques progresse rapidement, notamment en France et au Royaume-Uni, mais l'Italie reste en tête pour l'utilisation de ces plateformes. La proportion des sondés réalisant plus des trois quarts de leurs opérations sur les plateformes électroniques en France progresse à 36,3% en 2007 contre 24,1% en 2006 et au Royaume-Uni à 23,1% contre 8,7% en 2006.

Contact presse :
Pierre Salaun
01 40 04 15 50
06 72 24 03 88