30/03/2007 : L'endettement public a baissé de 2,3 points de PIB en 2006, passant de 66,2% à 63,9% du PIB

Cette page est une archive, elle est disponible uniquement en français et en anglais.

Au 31 décembre 2006, la dette des administrations publiques au sens du Traité de Maastricht représentait ainsi 1142,2 Mds€ soit un ratio de 63,9 points de PIB. Au 31 décembre 2005, ce ratio était de 66,2%. Cette réduction de 2,3 points de PIB est la plus importante enregistrée au cours des trente dernières années en France. Ceci représente un effort de plus de 40 Md€ sur la seule année 2006.

L'Etat a montré l'exemple puisque, pour la première fois en 2006, sa dette négociable a diminué en euros courants, passant de 877,4 Mds€ à 876,6 Mds€ (-0,8 Md€).

Ce résultat historique est conforme à l'engagement pris par Thierry Breton, ministre de l'Economie, des Finances et de l'Industrie, le 19 mai 2006 de réduire d'au moins 2 % le ratio de dette publique sur PIB en 2006. Il témoigne du succès de la stratégie de désendettement engagée par le Gouvernement qui repose sur une maîtrise accrue des finances publiques, l'affectation des cessions d'actifs publics au désendettement et l'optimisation de la gestion de la trésorerie de l'Etat et des administrations publiques.

 

Stratégie de réduction de la dette publique : bilan 2006