25/10/2001 : Succès de l'OAT indexée sur l'indice des prix de la zone euro

Cette page est une archive, elle est disponible uniquement en français et en anglais.

Laurent Fabius, ministre de l’Economie, des Finances et de l’Industrie, annonce que la France a émis la nouvelle OAT à intérêt indexé sur l’indice IPCH (hors tabac) de la zone euro pour un montant de 6,5 milliards d’euros. Ce montant, qui permet à l’évidence de garantir la liquidité du marché secondaire, se répartit entre 4 milliards d’euros de souscriptions directes et 2,5 milliards d’euros payés par l’apport d’OATi juillet 2009. Le taux de rendement réel pour cette émission est de 2,98%.

L’origine des souscriptions directes est : France : 1,1 milliards d’euros (27 %) ; zone euro hors France : 1,5 milliards (38 %) et monde hors zone euro : 1,4 milliards (35 %).

Dans un premier temps, et selon les informations disponibles, ces 6,5 milliards seront détenus par des catégories variées de porteurs : notamment fonds long terme européens, fonds monétaires, structures financières et bancaires, gestions d’actif/passif bancaires et quelques banques centrales.

Le montant de la demande, la diversité de ses origines géographiques et celle de la nature des souscripteurs démontrent le succès d’une initiative prise pour le développement du marché de l’euro et confirment l’attrait qu’exerce sur ce marché, très au delà de nos frontières, la signature française.